Tech

Shadow – Jouer la tête dans les nuages

16 avril 2018

Avant l’achat de mon Macbook, et accessoirement quand j’avais un peu plus de temps, j’étais comme beaucoup se qualifient un “gamer”. Toujours à l’affut des derniers composants me permettant de pouvoir jouer au dernier jeu en “Ultra”. Les LDLC, Esoph (pour les anciens), Ruemontgallet etc. étaient mes meilleurs amis. Puis par manque de temps et d’envie j’ai progressivement arrêté de jouer et me suis naturellement tourné versl’univers MacOS qui me convenait parfaitement pour les tâches peu gourmandes du quotidien.

Mais même si mes consoles de salon me satisfont amplement, une bonne partie de CS:GO à l’ancienne de temps en temps n’est pas de refus. Pour ça, trois solutions: Installer Steam sur MacOS, acheter un PC de gaming ou enfin louer un PC dans le cloud.

  • Solution 1: Mon Macbook Pro de 2015 et sa carte graphique integrée est clairement à la ramasse pour jouer, à moins de paramétrer l’affichage en Low sur tous les paramètres.
  • Solution 2: Est-ce vraiment utile de mettre plus de 1000€ dans un PC pour jouer peut-être 1 fois par semaine ? Ramené à l’heure, ça fait chère la partie de CS.
  • Solution 3: Avoir une configuration dernière génération pour 45€ / mois et pouvoir l’arrêter quand j’en ai envie ? Le top !

Shadow est une startup française (cocorico) qui vous promet d’avoir un PC dernière génération sans pour autant changer votre matériel actuel. Pendant que certains concurrents se limitent à une sélection de jeu à streamer dans une interface cloisonnée, Shadow vous offre la liberté de faire ce bon vous semble avec votre config.
Une fois commandé, Shadow se charge de vous dédier une machine rien qu’à vous en vous installant un Windows 10 tout beau tout neuf. A partir de cet instant, vous pouvez installer vos jeux directement depuis Steam, ou installer la suite Adobe pour du montage vidéo ou encore simplement la suite Office si vous le desirez. C’est dorénavant VOTRE PC.

Methode de connexion

Pour se connecter à votre shadow il existe plusieurs manières:

  • Soit vous avez déjà votre matos, et vous installez simplement l’application Shadow (client MacOS, Windows, iOS (en béta), Android).
  • Soit vous n’avez rien, et vous commandez une box Shadow.

Peut importe la methode choisie, une connexion fibre est obligatoire. Même si certains vous dirons qu’avec une bonne connexion ADSL ça peut le faire, je vous dis tout de suite: OUBLIEZ.

La box

La box est en fait un mini PC qui sert juste à faire la liaison entre vos périphériques (souris, claviers, écrans etc…) et votre PC distant.

Le design est plutôt réussi, même si on reste clairement sur quelques chose d’orienté gaming. Côté connection on retrouve:

  • Deux ports USB 3
  • Deux ports USB 2
  • Port Ethernet Gigabit
  • Prise micro
  • Prise casque
  • Port alimentation
  • Deux ports DisplayPort (adaptateur HDMI fourni)

Pour rappel, cette box sert simplement à recevoir le stream video du PC distant. Donc elle ne fait aucun calcul ou ne participe aucunement aux performances ressenties.

Son prix est de 119.95 EUR ou 7.95 EUR / mois. Ayant un macbook, je ne l’ai pas prise donc je ne peux malheureusement pas vous en dire plus mais de nombreuses vidéos sur Youtube décrivent son fonctionnement.

L’application Shadow

* les screenshots correspondent à la version Windows, mais la version MacOS est totalement identique

Paramètre de l’application:

  • Bande passante:

Vous aurez le choix entre 5, 10, 20, 30, 40 et 50 Mbits. Je comprends pas trop pourquoi tant de choix ? J’ai fait plusieurs essais, et en dessous de 40 Mbits/s c’est quasi inutilisable. Peut-être juste pour afficher le bureau, mais pour jouer oubliez tout de suite les options en dessous de 40 Mbits/s.

  • Mode de lance:

Rien de sorcier: Fenêtré ou Plein écran.

  • Compensation colorimétrique:

Selon la qualité de votre connexion et votre écran, une compensation colorimétrique à la volée peut-être nécéssaire. Personnellement cette option me délavait plus l’image qu’autre chose.

  • H265:

Comme je vous l’explixait, ce qui apparait à votre écran est ni plus ni moins qu’un flux vidéo. Celui-ci est pas défaut envoyé en H264, mais vous pouvez opter pour du H265 si votre carte vidéo le permet. Le H265 permet une meilleur compression et donc (normalement) l’utilisation d’un débit moindre pour le stream.

 

Lorsque vous cliquez sur “Démarrer”, votre Shadow se lance et vous avez accès à l’espace de connexion de Windows 10. Malheureusement souvent l’application reste bloquée à cet enroit là, et un reboot de celle-ci est nécéssaire. On va mettre ça sur le compte de la jeunesse du projet 🙂

Windows 10

Lors de votre première connexion, vous devrez passer par la configuration de Windows comme quand vous achetez un PC dans le commerce: nom d’utilisateur, mot de passe, compte outlook etc.

Vous voilà donc sur votre propre PC hebergé à des kilomètres de chez vous et la première impression est frenchement bluffante. Tout est fluide, tout répond du tac-o-tac comme si celui-ci était à vos pieds. La qualité des couleurs est un poil moins bonne qu’en local, mais vraiment rien de gênant.

Côté configuration on est plutôt gâté avec 12 GO de RAM et un Xeon E5-2620 v4 @ 2.10 Ghz (valeur 550 EUR tout de même):

Côté carte graphique on est sur une GTX1080 avec 8Go de mémoire, ce qui nous permettra de jouer en Ultra sur quasiment tous les jeux récents:

L’espace de stockage fait 256 Go sur un SSD et pour ce qui est de la connexion internet, là non plus aucun soucis!

Notez que le clavier MacOS n’est pas reconnu comme tel et qu’il faudra l’utiliser comme un clavier windows dans votre shadow (ou remapper les touches directement dans Windows)

In Game

Les habitués de CS savent qu’ils ne faut surtout pas jouer en Ultra sur tous les paramètres, afin de privilégier la fluidité. Mais j’ai essayé l’exercice afin de voir ce que vallait ce fameux Shadow. Résultat: IMPRESSIONNANT. Au bout de quelques minutes on oublit completement qu’on est entrain de jouer sur un PC qui est hebergé à des centaines de kilomètres. Là où la latence est extremement importante sur un jeu comme CS, on ne la sent pas du tout. La souris répond au doigt et à l’oeil c’est un pure plaisir.

Aucun décalage son/image n’est à déplorer non plus. Seul quelques artefacts viennent gâcher de temps en temps l’expérience mais ils sont assez rare pour ne pas être un problème.

Après avoir testé CS:Go, Fornite, PubG et Battlefield 1, mon avis est unanime: EXCELLENT.

J’ai ensuite voulu essayer un montage vidéo 4K sur Adobe Première. J’ai ajouté quelques effets, coupé des scênes etc… et là encore ça n’a pas bronché. On sent vraiment qu’on est sur une config’ haut de gamme.

Quelques ombres au tableau

Tout n’est malheureusement pas tout rose avec ce shadow:

  • Pas de support de stockage en  USB

Ma plus grosse déception est l’impossibilité de brancher la moindre clé usb ou disque dur sur le Shadow. Que ce soit via l’application ou via la box elle même. Shadow promet une mise à jour pour son intégration mais aucune date n’est encore dévoilé. Pour ceux qui veulent faire du montage vidéo ou même simplement du Pack Office devront passer par un service de stockage cloud pour transférer ses fichiers (avec les contraintes que ça engendre).

  • Pas de Dual Screen

Le shadow est aujourd’hui capable d’envoyer le flux vidéo que d’un seul écran, impossible donc de faire du dual screen sur votre shadow. vous pouvez par contre avoir un écran avec votre shadow en plein écran, et un autre avec votre OS (windows ou mac) à côté. Mais biensur uniquement si vous utilisez l’application, via la box c’est impossible.

  • Oubliez le wifi

Avoir la fibre c’est bien, mais avoir une bonne connexion entre votre box et votre Mac c’est encore mieux. J’ai testé de jouer sur le macbook en Wifi et j’ai eu beaucoup de mal à avoir une connexion stable avec le shadow. Le wifi AC du macbook pro et de ma box devrait pourtant largement tenir les 50 Mbits/s. J’avoue ne pas avoir trop cherché à comprendre et ai branché mon bon vieux câble ethernet préféré.

  • Le prix

La question prix n’est pas vraiment une ombre au tableau mais selon les personnes le prix peut être un véritable frein:

Je conseil à tout le monde de prendre d’abord une formule sans engagement, ne serais-ce que pour être sûre que votre configuration (réseau et matériel) vous permet de profiter pleinement de votre shadow. Ensuite si vous n’avez rien chez vous, vous serez obligés de louer (ou acheter mais je ne conseil pas) la box Shadow: 7.95 EUR / mois. Ce qui peut donc revenir à 29.95 + 7.95 = 37.90 EUR sur 12 mois. A savoir qu’il faudra acheter un écran, un clavier et une souris. A l’heure où l’on est au “tout abonnement”, rajouter 37.90 EUR sur la facture peut faire mal.

Mais il faut savoir relativiser, une config comme proposée par shadow coûte à peu près dans les 1200 EUR soit quasiment 30 mois d’abonnement. De plus Shadow s’engage à mettre à jour leur configuration au fur et à mesure, ce qui permet un upgrade de votre config sans surcoût.

Conclusion

Pour résumé, si vous êtes fibrés et ne voulés pas trop vous prendre la tête Shadow est une excellente solution. Malheureusement dès que vous sortez de l’univers pur gaming, les ombres au tableau sont trop nombreuses pour pouvoir réellement remplacer votre machine locale.

NOTA: Pour les interessé sachez qu’il est possible de jouer sur la version Android avec une manette PS4/XboxOne. Malheureusement d’après mes recherches impossible sur la version iOS. J’ai testé que succintement la version Android (en 4G), et ça fonctionnait plutôt bien. Mais pas assez pour vous en parler plus longuement.


Ecrit par: